Contrat d’apprentissage : ce qu’il faut anticiper avant de recruter un·e apprenti·e

jeunes en attente d'un entretien de recrutement en apprentissage

Vous envisagez de recruter un·e apprenti·e ou un·e alternant·e ? Que vous gériez un restaurant, un hôtel, un cabinet, une agence, une TPE/PME ou un grand groupe, c’est un choix judicieux car l’apprentissage présente de nombreux avantages pour un employeur.

Cependant, en tant qu’employeur, il est essentiel de bien définir vos attentes avant d’envisager un recrutement en apprentissage et d’établir le contrat d’alternance. Voici les différents points auxquels il vous faudra penser avant de lancer toute démarche de recrutement d’un jeune en formation.

Ayez une véritable stratégie de recrutement pour votre entreprise

Par son rythme alternant entre théorie en CFA et pratique en entreprise, l’apprentissage est un mode de formation qui favorise l’immersion douce dans l’entreprise et le renforcement des connaissances acquises par la mise en application sur le terrain.

Ce mode de formation nécessite donc un encadrement de l’apprenti·e et favorise la transmission de connaissances entre ce·tte dernier·e et celui qui deviendra son maître d’apprentissage. Recruter un·e apprenti·e est donc une action bien plus favorable si vous envisager un recrutement en CDI ou si vous viser une création de poste.

Avant de démarrer toute embauche, il est préférable de réfléchir à vos besoins réels. Posez-vous les bonnes questions et essayer de bien clarifier l’objectif du recrutement que vous êtes sur le point d’initier. Etes-vous à la recherche d’une aide ponctuelle pour faire face à un temps fort ou bien souhaitez-vous recruter en vue de soutenir la croissance de votre entreprise ? Ce sont des questionnements qu’il vous faudra avoir car cela déterminera votre stratégie de recrutement.

La durée des contrats d’apprentissage s’étend généralement entre 6 mois et 3 ans tandis que la durée maximale d’un stage sera de 6 mois. Une donnée qui fera la différence selon que vous ayez besoin d’un renforcement ponctuel ou longue durée de vos effectifs.

Dégagez du temps pour votre apprenti·e

Comme tout contrat d’embauche, le contrat d’apprentissage exigera que vous preniez en charge la formation et l’intégration de votre apprenti·e au sein de votre entreprise.

Nous vous conseillons donc d’anticiper au maximum la venue de votre nouvelle recrue en réfléchissant en amont à qui sera son maître d’apprentissage qui sera en charge de veiller au bon épanouissement de l’apprenti·e dans l’entreprise. Cette question se pose bien entendu dans le cas où votre entreprise est suffisamment importante pour comporter plusieurs salariés.

Dans le cas où vous êtes seul (ou à la tête d’une petite structure), vous serez alors amené à endossez vous-même cette casquette. Pas de panique ! Notre CFA vous accompagne et vous forme au rôle de maître d’apprentissage pour garantir un encadrement optimal de votre alternant·e.

En tant que maître d’apprentissage, il vous faudra donc prévoir un temps régulier à consacrer à la formation et au management de votre apprenti·e. Soyez bien conscient de cela avant de recruter ! Si vous n’avez pas les ressources de temps nécessaires à allouer au bon encadrement des missions de votre alternant·e, reportez votre démarche d’embauche ou consultez-nous pour obtenir un accompagnement et savoir comment gérer votre temps.

Calculer la rémunération de votre apprenti·e

A la différence de la convention de stage qui assure une gratification minimale de 3,9€ de l’heure et un statut de non salarié au stagiaire, le contrat d’apprentissage prévoit un salaire minimal équivalant à un pourcentage du SMIC et variant en fonction de l’âge et du niveau de formation de l’apprenti·e. Le contrat d’apprentissage octroie par ailleurs un statut de salarié·e à votre alternant·e.

Selon l’âge et le niveau de formation de votre apprenti·e, vous devrez adapter le salaire qui lui sera versé chaque mois pendant toute la durée de son contrat d’apprentissage. Pensez donc à bien calculer le montant de ce salaire en amont afin et recruter un profil qui corresponde autant à vos besoins qu’à vos moyens et ainsi éviter les surprises.

Prendre en compte les aides aux entreprises pour financer le contrat d’apprentissage

De nombreuses aides financières existent pour aider les entreprises à recruter en contrat d’apprentissage. Encore faut-il en avoir connaissance !

Notre CFA a dressé pour vous la liste des aides qui pourront vous permettre d’embaucher plus facilement un·e apprenti·e. Vous retrouverez ces aides sur notre page dédiée aux modalités du contrat d’apprentissage.

Anticiper la période de recrutement et la date de début du contrat d’apprentissage

Gardez bien en tête qu’une entreprise ne vit pas au même rythme que les apprenti·e·s d’un CFA. Les périodes de formations professionnelles classiques sur une année scolaire démarrent la plupart du temps entre septembre et octobre et se terminent avec l’arrivée des vacances scolaires. Si vous envisagez de recruter, privilégiez-la période de rentrée sans oublier qu’un·e apprenti·e dispose de 3 mois avant et après le début de sa formation pour signer un contrat d’apprentissage avec une entreprise.

Certains organismes de formation proposent des rentrées décalées afin d’offrir des alternatives aux jeunes souhaitant se réorienter. Ces rentrées décalées ont le plus souvent lieu de janvier à mars, ce qui laisse une possibilité supplémentaire pour trouver un·e apprenti·e.

Dans son rôle de CFA, l’IFIR vous accompagne dans toutes vos démarches de recrutement en contrat d’apprentissage. Vous souhaitez déposer une offre de contrat ? Contactez-nous ou déposer votre offre sur notre site !