TC Attaché Commercial

L’attaché commercial est un commercial opérationnel qui dispose d’un bon niveau de culture générale et économique, formé pour maîtriser une négociation complexe.

Il est capable de collecter et utiliser les informations marketing pour :
- Concevoir un plan d’action commerciale
- Prévoir, surveiller et évaluer ses performances de ventes

Durée de la formation

532 heures de formation
sur 12 mois en contrat d’apprentissage

Contact IFIR

Cathy SPAGNOLO
04 78 77 04 61
cspagnolo@ifir.fr

Évolution

L’Attaché Commercial est capable d’évoluer à terme vers des fonctions d’encadrement : responsable de secteur, directeur commercial, chef d’agence, responsable régional des ventes…


Critères de recrutement

- Titulaire d’un Bac ou d’un titre de niveau IV avec 6 à 12 mois d’expérience professionnelle – hors stages et contrats en alternance ou 1 année complète de formation post-bac (les formations techniques sont appréciées : DUT, BTS Techniques…)
- Âge : 16 à 29 ans révolus
- Permis de conduire apprécié
- Modalités de sélection : tests et/ou entretien

Votre inscription au CFA est effective lorsque vous êtes recruté par une entreprise.
(Nous vous présentons à des entreprises)


Rythme d’alternance

15 semaines de formation réparties sur 12 mois, 1 à 2 semaines par mois


Lieu de formation

EKLYA - Écully (69)


Contenu de la formation

Concevoir un plan d’action opérationnel
- Analyser le plan d’action de la direction commerciale
- Définir la cible à atteindre et les actions à mener

Mettre en œuvre une démarche de prospection
- Recueillir et analyser des informations sur les entreprises
- Mener les actions de prospection
- Communiquer pour mieux vendre

Négocier et suivre une vente
- Conduire des entretiens de vente
- Développer un argumentaire et gérer les objections
- Effectuer le suivi de la vente

Gérer un portefeuille client
- Gestion financière, calculs commerciaux et statistiques

 


Coût de la formation

L’entreprise participe au financement du coût de la formation par le biais du versement de la Taxe d’Apprentissage et d’un éventuel «reste à charge».