BP Arts de la Cuisine

Le titulaire du brevet professionnel Arts de la cuisine est un cuisinier hautement qualifié maîtrisant les techniques professionnelles du métier de cuisinier en restauration semi-gastronomique.

Il exerce son activité dans le secteur de la restauration, privilégiant les produits bruts et frais, les savoir-faire culinaires, la créativité et une alimentation équilibrée.

En complément des connaissances techniques, il doit développer des compétences dans les domaines économiques et des relations humaines.

Il peut diriger plusieurs commis. Il anime et organise le travail de son équipe, contrôle la qualité et la rentabilité de la production culinaire dans le respect des normes d’hygiène en vigueur.

Durée de la formation

973 heures de formation sur 24 mois en contrat d’apprentissage

Contact IFIR

Sandrine SURLES
04 78 77 35 70
ssurles@ifir.fr

ÉVOLUTION

Le titulaire du BP exerce ses activités dans la restauration traditionnelle, gastronomique, les chaînes hôtelières, la restauration de direction d'entreprise ou collective, etc. 

Les postes qui lui sont proposés : 
- Premier commis en restaurant gastronomique,
- Chef de partie,
- Adjoint au chef ou chef de cuisine.


CRITÈRES DE RECRUTEMENT

- Titulaire d’un CAP Cuisine OU d’une MC Employé Traiteur OU d’une MC Cuisinier en dessert de restaurant.
- De 16 à 29 ans révolus

Votre inscription au CFA est effective lorsque vous êtes recruté par une entreprise (nous vous accompagnons dans votre recherche d’entreprises).
Le démarrage de la promotion est sous réserve d'un effectif suffisant.


RYTHME D’ALTERNANCE

1 semaine en formation et 15 jours en entreprise


LIEU DE FORMATION

Jehanne de France - Centre de formation - Lyon 9ème 


CONTENU DE LA FORMATION

  • Pratiques professionnelles
  • Arts appliqués à la profession
  • Technologie professionnelle
  • Sciences appliquées
  • Gestion appliquée
  • Langue vivante : anglais
  • Expression française et ouverture sur le monde

* examen ponctuel en fin de formation.


COÛT DE LA FORMATION

L’entreprise participe au financement du coût de la formation par le biais du versement de la Taxe d’Apprentissage et d’un éventuel «reste à charge».