6 conseils pour une réussir sa candidature en apprentissage Info apprentis

Découvrez nos astuces pour décrocher votre contrat !

Réussir sa candidature pour décrocher un contrat est essentiel pour qui se lance dans une formation en apprentissage. Car sans contrat d’apprentissage, pas de formation ! Afin de préparer votre candidature pour être sûr de faire la différence, voici quelques conseils simples et incontournables à appliquer.

1. Donner à son CV un style professionnel

Votre CV en dit long sur vous. Qu’il s’agisse des couleurs choisies, de l’organisation des informations ou du choix de sa photo, mieux vaut ne rien laisser au hasard lorsque l’on créée son CV.

Pour être sûr de ne pas être éliminé·e dès cette étape, optez pour un design sobre. Choisir des couleurs neutres donnera une allure professionnelle à votre CV tandis que les couleurs vives permettront de vous démarquer en donnant du peps à votre candidature. A vous de trouver le juste équilibre entre sobriété et dynamisme ! Heureusement, des outils existent pour vous aider. Vous pouvez par exemple trouver des modèles sur des sites tels que Canva et les personnaliser à votre goût.

N’hésitez pas à faire des photos pour l’occasion. Adoptez une pose et une tenue vestimentaire professionnelles pour mettre en avant votre sérieux. Les photos prises soi-même avec un smartphone ou les photos de vacances recadrées sont à bannir à tout prix !

2. Mettre en avant ses "soft skills" (compétences humaines)

Il arrive la plupart du temps lorsque l’on recherche un contrat d’apprentissage que l’on ait aucune expérience professionnelle. Cela n’a rien d’anormal, rassurez-vous ! Cependant votre CV peut vous sembler bien vide…

Pour remédier à cela, mettez en avant vos compétences humaines ! Autrement appelées « soft skills », ces compétences sont de plus en plus recherchées par les recruteurs. Parmi ces compétences, on peut citer par exemple :

    • le goût du travail en équipe
    • la curiosité
    • la persévérance
    • la ponctualité
    • le sens des responsabilités
    • la créativité
    • la sociabilité
    • etc...

C’est aussi l’occasion de mettre en avant vos diverses expériences bénévoles, qu’il s’agisse de babysitting, de cours à domicile, de créations ou projets personnels, tout est bon pour montrer votre sérieux et votre motivation !

3. Adapter sa candidature en fonction de son interlocuteur

Lorsque vous préparez votre candidature, vous devez vous mettre à la place du recruteur auquel vous vous adressez. C’est primordial pour que le recruteur puisse ressentir votre intention et votre motivation. Vous devez montrer à votre interlocuteur que vous avez les compétences attendues pour les missions proposées et que votre profil est le bon.

Pour cela, il est impératif de se renseigner sur les missions de l’offre et sur les valeurs de l’entreprise et d’expliquer en quoi vos compétences (professionnelles et humaines) sont en accord avec celles-ci. Par exemple, si les missions du poste nécessitent la maitrise de l’anglais, mettez en avant vos voyages à l’étranger ou votre bon niveau de langue. Si l’entreprise pour laquelle vous postulez a pour valeur la proximité avec ses clients, insistez sur votre sens relationnel.

En bref, ne vous contentez pas d’une lettre de motivation et d’un CV standard. Adaptez toujours votre candidature à l’offre proposée pour augmenter vos chances de sortir du lot !

4. Faire la chasse aux fautes d’orthographe

S’il y a bien une erreur à ne pas commettre lorsque vous rédigez votre lettre de motivation et votre CV, c’est bien celle d’y laisser des fautes d’orthographe ou, de manière générale, de mal vous exprimer à l’écrit. En effet, une candidature truffée de fautes est rédhibitoire pour un DRH sur deux !

Pour éviter d’être recalé·e à cause d’un soucis d’orthographe, nous vous conseillons de bien vous relire mais surtout de FAIRE relire votre candidature par vos proches. Avoir un regard extérieur vous permettra de vous assurer que votre expression écrite est bonne et que vous n’avez pas laissé de fautes dans votre candidature.

N’hésitez pas à demander de l’aide à un de vos professeurs ou à vos parents par exemple. Un adulte sera en mesure de vous dire si votre ton n’est pas trop familier ou si vos tournures de phrases sont correctes et adaptées.

5. Ne pas négliger sa présence sur les réseaux professionnels

De plus en plus de recruteurs intègrent les réseaux sociaux dans leur processus de recrutement. Pour preuve, l’utilisation des réseaux sociaux pour recruter a été multipliée par 4 en 10 ans ! C’est pourquoi il est essentiel de ne pas négliger votre présence sur le web.

Soignez vos profils sur les réseaux sociaux : passez vos profils personnels en privé et créez (ou optimisez) votre profil sur LinkedIn. Cela vous permettra d’être plus visible des recruteurs (notamment pour les professions tertiaires).

Pensez par ailleurs à suivre les entreprises qui vous intéressent pour rester à l’affut des offres à pourvoir !

6. Se renseigner et faire le plein d’informations

Se montrer curieux·se est souvent un bon moyen de faire la différence. Lors d’un entretien, arriver bien préparé·e est une des clés du succès. Renseignez-vous sur l’entreprise qui vous reçoit, posez des questions et montrez-vous curieux·se. Plus vous montrerez au recruteur que vous avez compris le fonctionnement de l’entreprise et que vous en partagez les valeurs, plus vous aurez de chances de retenir l’attention !

Montrez également que vous savez ce que vous voulez et que vous êtes sûr·e de vous. Les employeurs n’auront aucun intérêt à recruter un·e apprenti·e qui prend l’exercice à la légère et qui manque de détermination. Pour cela, soyez au fait de votre situation de futur·e apprenti·e et renseignez-vous sur les types de contrats et leurs différences.

> A lire aussi : Contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation : quelles différences ?

 

Malgré tous ces conseils, trouver un employeur ne sera pas toujours de tout repos et il faudra vous préparer à essuyer quelques échecs. Ne paniquez pas, c’est tout à fait normal ! Il est très rare que la première fois soit la bonne et cela ne doit pas vous faire baisser les bras. Le marché de l’emploi est rude mais c’est à vous de mettre toutes les chances de votre côté pour vous démarquer.

En tant que CFA, notre équipe est présente pour aider ses apprenti·e·s à trouver leur employeur. Vous pouvez compter sur notre équipe pédagogique pour vous épauler dans cette étape !

Besoin d’aide ? Contactez-nous !